Top

EAT 2 : un livre indispensable

je viens de terminer en 3 jours le livre de Gilles Lartigot  « Eat 2 ». Cet ouvrage bien écrit et sans fioritures est une alerte. 

Beaucoup de ce qui est rédigé semble évident, simplement nous l’avons oublié dans notre société urbaine, connectée à Internet mais déconnectée de nos corps et donc de notre vie réelle.
Cet homme de 52 ans adepte de musculation et d’un retour au « vrai » se positionne en journaliste allant interviewer des experts: une spécialiste du cancer, un acteur du « survivalisme », un ancien employé d’abattoir etc. Le tout est parsemé de phrases choc, d’illustrations en noir et blanc et de conseils pratiques.
Pour la partie nutrition, je reste sur ma faim car j’attendais davantage de recettes mais je pense que c’est le cas dans le 1er tome de cette série « Eat ».
Ces nombreuses pages m’ont en tout cas giflé. J’ai hier revu toute mon alimentation et décidé de ne plus consommer de produits transformés, et surtout de m’intéresser davantage au vocabulaire de composition des aliments. Comme il le précise, l’obésité n’est pas naturelle, sauf lorsqu’elle est maladive bien-sûr, et combien sommes-nous à être en surpoids ? Il n’y a pas de hasard comme aime le dire ce sage des temps modernes, et un ami m’a justement proposé hier d’aller récupérer des fruits et légumes chez une coopérative de paysans car il était en vacances.

Mr Lartigot nous alerte sur les abatoirs et donc sur la consommation de viandes, sur la pauvreté du steak haché, sur les dangers du lait. Voilà pourquoi j’ai décidé de quitter ces habitudes alimentaires sauf la viande que je consommerai en tout cas moins qu’avant. Je vais me servir désormais de mon blender pour des cocktails naturels de fruit, et réapprendre à apprécier les légumes, et à cuisiner. C’est au final moins cher et meilleur pour la santé, alors pourquoi s’en priver ?

 


La partie survivalisme est fort intéressante car il s’agit en partie d’avoir des objets indispensables: une trousse de secours avec compresse hermostatique et une autre d’occlusion, un couteau et un brise-vitre dans sa voiture. je compte enfin apprendre le massage cardiaque, d’ailleurs pourquoi n’est-ce pas enseigné à l’école ? Penser à avoir de l’argent à la maison si un jour comme en Grêce les guichets de banque ne fonctionnent plus, des aliments de première nécessité en cas de coupure générale de courant (ne rigolez pas ce fût le cas à nyc en 2015 et les superettes ont fermé !).

Si vous avez besoin d’ouvrir les yeux, et de stopper cette quête stressante quotidienne de l’opulence, ce livre est un très bon choix. Merci Mr Lartigot, je souhaite que l’éducation nationale intègre un jour des professeurs de vie comme vous.

G.No

Nous suivre sur instagram